L’hiver s’installe… restons au chaud! (première partie)

Bonjour,

Ca y est l’été est bel et bien terminé! Les températures dégringolent, la neige menaçait de tomber il y a quelques jours, les bouts de nez et les joues rougissent, et une boisson chaude nous fait le plus grand bien ! C’est aussi le moment de ressortir le linge de lit d’hiver et les gigoteuses chaudes et douillettes pour nos bébés.

Cette année, j’ai eu envie de tester de nouveau le modèle de gigoteuse Perlipo mixé avec le super tuto d’Alice Balice. Je l’ai déjà faite en version demi-saison et en version été alors il ne manquait plus que la version hiver.

Au vue du super patron au rendu impeccable et du tuto très bien expliqué d’Alice Balice, je pense aussi qu’elles ne vont pas être les seules versions… Il est simplement nécessaire de réfléchir un peu au montage. Le patron présente en bas de la gigoteuse un décoché qui lui n’est pas noté dans le tuto d’Alice Balice (à juste titre puisque je mixe les deux versions)  ;).

Pour cette version de la gigoteuse, j’ai voulu utiliser du sweat pour l’extérieur et de la double gaze de coton pour l’intérieur. Le sweat apporte l’aspect douillet et épais alors que la double gaze un côté léger et aérien. Le mix des deux rend très bien. J’ai complété cet ensemble par une épaisseur de ouate épaisse (15 mm) pour apporter le côté chaleur.

Voilà où j’ai trouvé mes tissus : chez Mercerine pour le sweat bleu roi et la double gaze de coton couleur pêche, et Tissus des Ursules pour la ouate.

Maintenant que je vous ai vendu le modèle, le patron, le tuto, les tissus, parlons de sa réalisation… Pas si simple cette fois ci. J’ai eu un peu plus de difficulté à monter cette turbulette du fait des épaisseurs de tissus et notamment la couche de ouate…  Difficile de coudre proprement une fermeture éclair avec toutes ces épaisseurs… déjà que je maitrise que partielement la technique… il y a forcément des ratés 😉 Au final, j’y suis arrivée ! Le  résultat comprend certes quelque défauts (mais qui ne se voient pas  de loin  😉 ) mais c’est un super résultat quand même!

 

 

J’ai profité de ce modèle pour tester un autre DIY qui me faisait de l’œil depuis un moment (des mois et des mois…), le tricotin et en particulier les mots en tricotin.

Dans un premier temps j’ai fait un test avec de la laine Coton 3 de Phildar qui me restait à la maison. Pas de regret si je me loupais… Le Phil Coton 3 de Phildar est un très bon type de laine pour le tricotin. Il en existe sûrement d’autre mais pour le moment je n’ai pas fait de comparatif. J’ai écrit le prénom de mon fils en le montant sur du fil de fer. J’ai utilisé un tricotin mécanique de la marque Prym acheté chez Phildar et un fil de fer en acier inoxydable fin de la marque Rayer trouvé chez Cultura. Ce fil est très bien et est facilement malléable. Toutefois, il garde une tenue somme toute légère, donc attention aux faux mouvements, mais l’essentiel est que le mot reste en place pas vrai? 🙂 Comme je ne m’en suis pas trop mal sortie, je l’ai gardé et j’en ferais autre chose… j’ai déjà ma petite idée… patience 😉 Concernant le tricotin mécanique, c’est la première fois que je l’utilisais. Malgré quelques accros au démarrage, il est facile de le prendre en main et de le dompter 😉 Tricotiner devient alors un jeu d’enfant !

Tout ça pour vous dire que j’ai personnalisé la nouvelle gigoteuse avec le prénom de mon fils au tricotin. Cette fois-ci, je l’ai directement cousu sur le sweat avant de commencer les premières coutures. Le rendu est top ! J’ai utilisé de nouveau du Phil Coton 3 couleur « vitamine », c’est un bel orange vif.

Aller assez de bla bla, je vous montre le résultat !

(la couleur de la photo ne rend pas exactement comme en réalité, il n’est pas fluo 😉 )

A très bientôt pour de nouvelles aventures couturesques 😉

Leave a Reply