Les cadeaux handmade de Noël 2018

Cette année encore, j’ai voulu gâter ma famille pour noël avec des cadeaux faits mains. Tout le monde y a eu droit, pas de jaloux 😉 Je profite de cet article pour vous les présenter.

Une déco en bleu pétrole

Avec ma petite sœur nous avons voulu un noël déco pour nos parents. L’idée de leur faire des coussins pour agrémenter leur intérieur lui a de suite plu. Pour le tuto, j’ai bien sur utilisé celui des housses de coussin de Laissonluciefer. C’est toujours celui-ci que j’utilise car il est simple (niveau débutant, la seule difficulté qui peut parfois en être une, est la pose de la fermeture éclair. Mais après en avoir posé quelques une, c’est une formalité), rapide et au rendu impeccable. Les tissus viennent de chez Mondial tissu. D’un côté un jacquard bleu pétrole au motifs feuillage doré (je ne peux pas mettre le lien, je pense qu’ils ne le font plus) et de l’autre un coton uni bleu pétrole avec la fermeture éclair assortie. Enfin pour le garnissage du coussin, j’ai trouvé des coussins à recouvrir chez Leroy Merlin. Ils sont parfaits pour l’utilisation.

Ce cadeau a plu, les couleurs sont très agréables et vont très bien avec l’intérieur chez nos parents. Pour compléter ce cadeau nous leur avons trouvé un objet déco de chez Maison du Monde. Il s’agit d’une bougie blanche dans son contenant en verre recouvert de métal doré motifs feuillages. Avec les coussins nous avons pu leur offrir un cadeau très sympa !!

Partir travailler avec un accessoire en feutrine

Il s’agit là du cadeau confectionné pour mon cher beau frère. C’est ma petite sœur qui m’ena donné l’idée, elle même l’ayant vu sur Pinterest (la mine d’idée au logo rouge:) ). Le projet m’a beaucoup plus d’autant plus que cela m’a fait utiliser de la feutrine. C’est une matière qui jusque là n’était pas passée sous ma machine à coudre. Pour le gabarit, il est 100 % maison ! Rien de bien sorcier en fait. Une petite explication rapide tout de même. Il est simplement nécessaire de connaître les dimensions des plus grands documents a y ranger et d’ajouter des marges de couture. Voici le lien vers le fichier pour en savoir plus sur le gabarit et le pas à pas rapide.

GABARIT PORTE DOCUMENT EN FEUTRINE

Je profite pour vous dire que ce serait très sympa de faire un petit clin d’œil à mon blog si vous utilisez ces infos;)

Pour la feutrine, j’ai utilisé du feutre d’épaisseur 3 mm. Il convient parfaitement. Il n’est ni trop mou ni trop épais (ce qui aurait pu créer des difficultés à ma machine à coudre). Mais son gros point positif est qu’il a assez de tenue pour avoir le rendu escompté et être transporter sous le bras. La couleur choisie est le gris moyen. L’idée était de prendre une couleur masculine, sobre et chic pour être utilisée au travail. Pour le bouton fermoir, c’est un fermoir de cartable trouvé chez Mondial Tissu. Il se place très simplement et rapidement manuellement. Il n’y a pas besoin de pince spécifique. Autre point positif de cette pochette et qu’elle est très rapide à réaliser. La coupe de la feutrine est un jeu d’enfant, pas besoin de surfiler ou de réaliser toute autre technique particulière. La couture en machine à coudre est largement réalisable en tout cas pour cette épaisseur de 3 mm. Je ne connaissais pas et j’ai été agréablement surprise.

Au final ce porte document est une réalisation tout à fait abordable pour une personne débutante. Il n’y a vraiment aucune difficulté. Le visuel est classe, la feutrine se tient très bien et les dimensions peuvent être adaptées à vos envies.

Un « lunch bag » pour la pause déjeuner

Pour ma petite sœur, pas d’idée à trouver, il suffit de lui demander ;D

 » tu pourrais me faire un lunch bag ? « 

 » oh oui ! « 

Surtout que ce sera la première fois ! Alors allons y… testons !

Première étape, regarder ce qui existe déjà et trouver le pas à pas qui paraît le plus ressemblant à mon idée finale et m’appuyer dessus. J’en ai trouvé deux.. et j’en ai fait deux 😀 Bon en vrai, le premier était un peu raté, je ne pouvais pas l’offrir alors j’en ai fait un second qui était beaucoup mieux. Je vais vous les présenter.

Pour les tissus extérieur et intérieur, je les ai trouvés chez mapetitemercerie.fr et Tissus des Ursules. Le tissu extérieur est un coton enduit et celui de l’intérieur un coton uni type cretonne. A cela il m’a fallu ajouter des pressions type pressions « Kam » et de la sangle juste pour la seconde. Pour l’effet isotherme, il existe du papier spécial. J’ai trouvé le mien chez mapetitemercerie.fr. Il est vendu au mètre. Il est facilement découpable, il passe sous la machine à coudre mais donne quand même du fil à retordre. Il est très fragile. Il se déchire facilement.

La version 1

C’est un « lunch bag » de forme rectangulaire dont l’ouverture est placée sur une largeur. L’anse pour le transporter est attenante aux pattes de fermeture ce qui a pour point positif qu’elle ne gêne pas lorsque le lunch bag est ouvert.

Concrètement sur le papier, le montage ne présente aucune difficulté. Toutefois j’ai quand même rencontré un point d’accroche en voulant coudre notamment le papier isotherme. Il passe bien sous la machine à coudre mais est extrêmement déchirable. A tester de nouveau. Cette difficulté je l’ai aussi retrouvé sur la seconde version.

La version 2

Pour cette seconde version, il s’agit toujours d’un rectangle mais cette fois-ci l’ouverture se trouve sur un des grands côtés. Les anses sont formées par des sangles et par la pose de pression un système de soufflet se créé. Pour moi cette forme est plus pratique pour des boîtes repas à transporter.

Une gigoteuse au format poupée

Parmi tous les présents que mon fils à reçus pour son Noël, il y avait une poupée, ses accessoires et sa poussette. A la poubelle les préjugés et les stéréotypes fille/garçon 🙂 Tout enfant a besoin pour son développement et son affirmation de soi de pouvoir se confronter et imiter ce qu’il voit et vit au quotidien. C’est sa façon à lui de d’appréhender et de comprendre le monde qui l’entoure. Voilà, pour mon discours de puéricultrice  ) Alors j’ai simplement eu envie de compléter ce trousseau par une confection faite main. J’aime coudre pour lui… 

Pour cette réalisation, j’ai utilisé le tuto Nadiaspeedychef. Il est très simple et rapide et le résultat est impécable. Le gabarit est celui de Perlipo. Les tissus utilisés sont des restes de tissus de mon stock. Econome en plus cette fois-ci 😉

La seule modification que j’ai apportée est que je n’ai pas cousu la partie arrondie jusqu’en haut. J’ai laissé environ 5-10 cm et ai posé une pression de chaque côté pour créer un semblant d’ouverture comme sur une vraie gigoteuse.

Pour les points de fermeture, j’ai utilisé des pressions type « Kam ». A le refaire, je ferais différemment. J’utiliserai plutôt des bandes agrippantes type Scratch pour plus de facilité pour mon fils.

Je suis très fière de cette couture car il joue très bien avec et avec sa poupée. Il l’a met « au dodo » 😉

Une pochette d’ordinateur Cali

Enfin, et ce n’est pas des moindres, j’ai cousu une pochette d’ordinateur Cali pour mon mari. Cet article arrive tard et pour cause, mon mari a eu son cadeau tardivement.

La pochette Cali est un patron de Petit Patron. Le pas à pas est très bien expliqué, le montage clair et le rendu bluffant. Le patron existe en plusieurs tailles en fonction de l’ordinateur ou de la tablette à ranger. Il y a également plusieurs versions. J’ai pour ma part réalisé la version avec pochette sur le devant et sans anses. La fermeture est zippée sur toute sa longueur.

Pour les tissus, j’ai utilisé du sweat gris anthracite pour l’extérieur et du coton imprimé pour la doublure. J’ai entoilé l’ensemble des pièces sweat, ce qui m’a permis de les rendre moins extensibles et donc plus facile à coudre. Cela n’a en aucun cas gêné en terme d’épaisseur pour la machine à coudre. Entre les deux épaisseurs, il y a de la ouate légère qui permet de renforcer la protection de l’ordinateur.

Sur les finitions, aucune couture n’est visible puisque la couture finale est une couture invisible le long de la glissière patrie doublure.

Au final, je n’ai rien apporté en terme de modification. C’est un modèle qui est agréable à coudre que je referais sans souci au besoin. Sur ma version, et comme cela est une première, des défauts sont présents (même si mon mari me dit que non… 🙂 ) mais qui peuvent être corrigés une prochaine fois.

La pochette a été appréciée et a été utilisée de suite. Elle était sûrement très attendue… 🙂

Voilà, vous savez maintenant tout sur les cadeaux faits main de ce Noël 2018. Prête pour l’année prochaine !

A bientôt !

Leave a Reply